L’agriculture chimique des néolibéraux qui, via leurs politiciens véreux, transforment les agriculteurs en empoisonneurs, rendent les sols impropres à l’agriculture, c’est ça !

Pesticide organochloré, le chlordécone a été autorisé sur les territoires français à partir de 1972 et utilisé à grande échelle jusqu’en 1993 dans les bananeraies antillaises pour lutter contre le charançon. Il était pourtant interdit en France depuis 1989. La culture de la banane et de la canne à sucre occupent aujourd’hui la majorité du foncier agricole de la Martinique. Des monocultures intensives qui, en plus d’entraver l’autosuffisance alimentaire de l’île, ont pollué durablement les sols. Il faudra environ sept cents ans pour que la molécule de ce pesticide organochloré disparaisse, si rien n’est fait. Bien que lourde et peu mobile, elle s’est répandue dans les cultures en aval des bananeraies et dans les rivières et nappes phréatiques, à cause du lessivage des sols par la pluie.

Plus de 90 % des Guadeloupéens et Martiniquais contaminés

Si les ouvriers agricoles qui ont épandu manuellement Képone et Curlone (ses noms commerciaux), sans contrôle des dosages, sont les premières victimes de ce produit cancérogène et perturbateur endocrinien, plus de 90 % des Guadeloupéens et des Martiniquais sont contaminés [2]. La Martinique détient de ce fait le record mondial du cancer de la prostate, avec près de 230 nouveaux cas pour 100 000 hommes chaque année.

https://reporterre.net/En-Martinique-des-solutions-agricoles-emergent-pour-eliminer-le-chlordecone

Cela fait maintenant près d’un an que des lots d’aliments sont rappelés en France, et désormais plus globalement en Europe, ceux-ci étant contaminés par de l’oxyde d’éthylène, un insecticide dangereux. Problème : la liste des produits ne fait que s’allonger, et le scandale grossit.

Les empoisonneurs empoisonnent et les politiciens véreux (que, comme des abrutis, nous avons élus) collaborent, organisent leur business, aux empoisonneurs. Alors, pendant qu’on s’empoisonne, qu’on crève, empoisonneurs et politiciens s’enrichissent … Bien sûr.

https://www.linfodurable.fr/sante/glaces-sucre-cafe-toujours-plus-de-produits-contamines-loxyde-dethylene-28234

Vive le Conseil d’État, nom de dieu !
Car, sans lui, ce gouvernement serait plus malfaisant, encore, que ce qu’il est.

Piètre consolation, oui, mais il faudra bien s’en satisfaire, en ces temps où le troupeau qui prétend être un peuple souverain, s’abstient aux aux deux tiers aux élections ou, quand il vote, encense les néolibéraux, se vautrant même dans la fange immonde de l’extrême droite.

Lis ça, ami, lis et constate encore une fois la malfaisance d’agriculteurs qui ont viré empoisonneurs et de gouvernants animés, non par l’intérêt général, mais par la mise en place de l’autodestruction à laquelle conduit le néolibéralisme.

https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/pesticides-le-conseil-d-etat-ordonne-que-les-regles-d-utilisation-soient-completees-pour-mieux-proteger-la-population

le gouvernement s’entête en organisant une nouvelle parodie de consultation en pleine torpeur estivale, par le moyen d’une instruction aux préfets totalement surréaliste.

Foutage de gueule ?

Pardi !

https://www.quechoisir.org/billet-du-president-epandage-des-pesticides-a-proximite-des-proprietes-riveraines-encore-un-nieme-passage-en-force-du-gouvernement-n93352/

[…] deux chercheurs autrichiens, toxicologues et spécialistes du cancer, estiment que la majorité des 53 études fournies à l’Union européenne ne remplissent pas les critères de qualité attendus. « Quelques-unes sont acceptables, mais la majorité sont un désastre » précisent-ils.

Scandaleux ? Non, tout est à l’avenant …

https://www.franceinter.fr/environnement/les-etudes-qui-ont-convaincu-l-europe-d-autoriser-le-glyphosate-contestees-par-des-chercheurs-autrichiens

Voilà ce que produisent les irresponsables qui nous gouvernent !

Combien de maladies et de décès liés à l’ammoniac en Bretagne ? Ce gaz issu à 95 % de l’activité agricole est parmi les responsables d’une pollution de l’air aux particules fines, qui favorisent cancers et maladies cardio-vasculaires. La Bretagne en est la première région émettrice de France. Malgré l’enjeu sanitaire, les outils de surveillance sont restés sous-développés, faute de financements publics : seulement depuis décembre 2020, un appareil breton observe constamment ce polluant dans l’air

https://splann.org/bretagne-malade-ammoniac/

La région est, en France, la première émettrice d’ammoniac, issu à 95 % de l’activité agricole et responsable d’une partie de la pollution de l’air aux particules fines, qui favorisent cancers et maladies cardiovasculaires. Malgré l’enjeu sanitaire, les outils de surveillance restent sous-développés, faute de financements publics.

l’Eldorado de l’agriculture industrielle se trouve sans nul doute en Bretagne. Ça doit être le rêve de tous ces empoisonneurs qui se font appeler agriculteurs !

(en accès libre)

Ammoniac : en Bretagne, l’air est grave http://www.mediapart.fr/journal/france/140621/ammoniac-en-bretagne-l-air-est-grave?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

En dépit d’un avis défavorable du commissaire enquêteur, le projet d’implantation d’usine de laine de roche a bel et bien été autorisé par la préfecture, ce qui provoque l’indignation des centaines d’habitants du département.

Non, les « autorités » ne sont pas au service de l’intérêt général. Ça se saurait !

https://actu.orange.fr/france/dans-l-aisne-les-manifestants-vent-debout-contre-l-implantation-d-une-usine-rockwool-magic-CNT000001BmzHM.html