Le système alimentaire dominant actuel, fondé sur l’exploitation intensive des ressources, épuise justement les ressources naturelles de la planète et accélère la perte de biodiversité, ainsi que la dégradation des sols.

Selon des experts, plus d’un tiers des terres arables de la planète ont été perdues au cours des quatre dernières décennies.

=> La réponse des « agriculteurs » ? « Après moi le déluge ».

«Il y a ce grand mythe dont nous devons nous débarrasser: que l’agroécologie est un type de travail démodé et rétrograde que nos grands-pères ont fait et qui n’est pas productif.

Ce n’est pas vrai, l’agroécologie est une approche moderne qui intègre les dernières recherches scientifiques et le savoir-faire sur la façon de gérer les interactions entre les plantes et les ravageurs, par exemple.»

Source : https://www.heidi.news/sante/l-agroecologie-au-coeur-d-une-bataille-acharnee

Alors que le rôle des énergies fossiles dans le réchauffement climatique ne fait plus aucun doute, l’Europe s’apprête à dépenser 104 milliards d’euros pour développer de nouveaux projets gaziers, d’après les calculs du consortium Investigate Europe. En cause, surtout, un jeu d’échecs géopolitique et des gestionnaires de réseaux surestimant la demande européenne en gaz.

Les mafias qui nous gouvernent, sont comme ça !

https://www.mediapart.fr/journal/economie/101120/entre-geopolitique-et-lobbying-le-grand-echiquier-du-gaz-europeen?onglet=full

L’eurodéputé français s’est lancé mercredi dans une grève de la faim pour qu’une taxe sur les transactions financières soit instaurée à l’échelle de l’Union européenne, ainsi qu’un plan plus ambitieux sur le climat.

https://www.liberation.fr/planete/2020/10/30/pierre-larrouturou-en-greve-de-la-faim-macron-ne-veut-pas-que-l-ue-taxe-les-speculations_1803881