Les élus du Palais Bourbon vont examiner ce lundi en première lecture une proposition de loi visant à limiter la pose de hauts grillages dans les espaces naturels, accusés de défigurer les campagnes et de favoriser des dérives dans certaines pratiques de chasse.

Les sénateurs, à majorité de droite, s’emparent du dossier de l’engrillagement. Ils vont discuter d’une aberration : de riches propriétaires engrillagent de vastes parcs boisés et en font des enclos pour chasser des animaux en grand nombre. La pratique se développe depuis vingt-cinq ans en Sologne, où l’on compte aujourd’hui 4 000 kilomètres de hauts grillages, mais s’étend désormais à d’autres régions, de la Picardie aux Landes, en passant par la Normandie ou la Brenne.

https://www.liberation.fr/environnement/biodiversite/le-senat-sattaque-aux-enclos-de-chasse-et-aux-grillages-dans-les-espaces-naturels-20220110_BUPSKWD3LVASLECQHY2JZXLYUU/

Héritée de la monarchie, la faisanderie de Rambouillet produit chaque année des milliers de volatiles destinés à être tirés par quelques privilégiés. Et certains profitent du mécénat d’entreprise défiscalisé pour s’adonner à ce type de chasse […]

https://reporterre.net/A-Rambouillet-des-faisans-massacres-pour-le-plaisir-des-riches

Dans la ferme pédagogique du domaine national de Rambouillet, les visiteurs se pressent chaque week-end pour admirer des moutons mérinos, des poules de toutes espèces ou encore des vaches et cochons certifiés bio qui s’ébattent en plein air. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’à quelques centaines de mètres de cette ferme qui se veut à la pointe des techniques de reproduction, de sélection des races et du bien-être animal, subsiste le dernier élevage de gibier géré par la puissance publique. Aucune publicité n’est faite sur ce lieu, fermé au grand public. Et pour cause, ici les faisans sont élevés dans des conditions bien plus industrielles que bucoliques.

Merci à LPO et One Voice, pour avoir saisi le Conseil d’État. Merci à ce dernier pour la promptitude de sa décision. Et merci à l’UE pour sa  directive.

Merci à tous de nous éviter un peu de la barbarie de Macron, de ses ministres en général et de la ministre Barbara Pompili en particulier (usurpant, celle-ci, la notion d’écologie dont elle a affublé son ministère).

https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/chasse-traditionnelle-des-oiseaux-le-juge-des-referes-du-conseil-d-etat-suspend-les-nouvelles-autorisations

Plus de 300 000 citoyens ont déjà signé une première pétition lancée par l’ASPAS, il y a plusieurs années, pour que le dimanche soit dorénavant un jour sans chasse. N’ayant toujours aps obtenu gain de cause, nous avons lancé une seconde pétition, cette fois-ci  sur mesopinions.com, pour que nos week-ends ne soient plus annexés par les chasseurs ! Pour des balades en toute sécurité et liberté, signez et partagez massivement autour de vous !

https://www.aspas-nature.org/agir/petitions/pour-larret-de-la-chasse-le-dimanche/

Les clichés des trophées de chasse du domaine des vignes ont révolté les réseaux sociaux, vendredi et samedi. Si la pratique est légale, c’est la publicité qui en a été faite qui a révulsé les internautes. Des politiques et des militants de la cause animale ont pris position.

Des chasseurs qui posent fièrement carabine à la main, le genou appuyé sur des cervidés, des sangliers, des mouflons ou des daims tout juste abattus. Cette scène, que l’on a plutôt l’habitude de voir dans des albums de safaris, se déroule pourtant à deux pas de Reims et Châlons, dans un enclos qui porte le nom de Domaine des vignes

Après l’interdiction de la chasse à la glu en juin dernier, le Conseil d’État porte un nouveau coup aux chasses traditionnelles en France. Il annule plusieurs autorisations ministérielles de chasse dans le Sud-Ouest et les Ardennes.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/chasses-traditionnelles-autorisations-annulation-conseil-etat-38007.php4

« La tradition n’est plus un motif suffisant pour autoriser des atteintes à la biodiversité. Il faut saluer cette prise de conscience judiciaire et espérer qu’il en sera bientôt de même pour les autres traditions générant de la souffrance animale », réagit Arielle Moreau, avocate de l’association One Voice, suite à ces décisions.

« Si l’on pouvait concevoir l’usage des chasses traditionnelles en période de disette ou de guerre, il ne s’agit plus aujourd’hui que d’un simple loisir, relève Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO. Alors que la biodiversité s’effondre et, avec elle, les populations d’oiseaux, il aura fallu que la France soit mise au pied du mur par la menace d’une condamnation exemplaire devant la Cour de justice de l’Union européenne pour qu’elle cesse enfin d’autoriser ces pratiques de chasse cruelles et non sélectives, alors que la directive européenne de protection des oiseaux date de 1979 ! ».

ON EST ENCORE AU MOYEN ÂGE !

Les polémiques sur la chasse reprennent de plus belle après l’accident survenu samedi en Ille-et-Vilaine. (Pascal Pochard-Casabianca/AFP)

Depuis samedi, un automobiliste est entre la vie et la mort après avoir reçu une balle de gros calibre en plein cou. Ce lundi, un chasseur a été mis en examen pour «blessures involontaires lors d’une action de chasse»

https://www.liberation.fr/societe/automobiliste-blesse-par-balle-pres-de-rennes-un-chasseur-mis-en-examen-la-chasse-mise-a-lindex-20211101_XUWZR4SOB5DSBMCDYWVZXXF524/

Blessures involontaires ? Ils l’ont fait souffler dans le ballon ?