Depuis quinze ans, les artisans semenciers drômois de Jardin’enVie produisent et vendent des variétés paysannes de semences, plants, légumes, fruits et fleurs. Pour agrandir leur surface cultivable et fertiliser les sols appauvris par l’agriculture productiviste, ils comptent sur l’épargne citoyenne et font appel aux collectivités.

https://reporterre.net/Dans-la-Drome-une-cooperative-fait-fructifier-les-semences-paysannes

Attention, c’est du lourd !

(non, toujours pas pour le « bio »_methane, non !)

Hyzon Motors et Chart Industries vont développer un véhicule utilitaire lourd alimenté à l’hydrogène liquide et doté d’une autonomie de près de 1 000 miles (1 609 kilomètres).
 
Hyzon, constructeur américain de poids-lourds et bus à hydrogène, multiplie les annonces ces dernières semaines. Signature d’un accord avec Total Energie en Europe

https://www.h2-mobile.fr/actus/hyzon-chat-camion-hydrogene-liquide-autonomie-record/

Avant, il y avait des mésanges

« J’étais persuadé qu’il y avait quelque chose de pas normal. » Maurice a 92 ans et est agriculteur bio, depuis 1966. Ce pionnier a eu le courage avant tout le monde d’aller à contre-courant du modèle agricole classique malgré les moqueries et les menaces. « Moi, je n’emploie pas de désherbant chimique, je n’emploie pas de produits chimiques… Mais regardez, ça pousse tout seul ! (…) Tout repousse mais quand vous désherbez, rien ne pousse ensuite, c’est foutu« , explique Maurice.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/restauration-hotellerie-sports-loisirs/video-a-92-ans-maurice-prone-une-autre-agriculture_4681857.html

Materia Nova développe un nouveau procédé de production d’hydrogène grâce à la pyrolyse plasma dite hybride du méthane. Dès 2022, cet institut de recherche belge souhaite construire un pilote pré-industriel en s’alliant avec des partenaires industriels.

Ce n’est que de l’hydrogène « turquoise », mais l’objectif, l’hydrogène vert (et l’adieu au « gris »), est en bonne voie …

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/une-nouvelle-technologie-de-pyrolyse-plasma-du-methane-pour-produire-de-lhydrogene-94830/

C’est la période des plantations, l’été va pointer le bout de son nez et avec lui la chaleur. Se posera la question de l’arrosage des légumes du potager. Quelles sont les différentes techniques d’arrosage avec leurs avantages et inconvénients  ? On vous explique tout ça.

Simpa !

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/comment-irriguer-son-jardin-potager-a-l-approche-de-l-ete-et-des-fortes-chaleurs-2127253.html

Extraits :

Pas de produit miracle. Nous dénonçons les indications d’usage abusif trop souvent reprises par des médias mal informés ou des sociétés commerciales peu scrupuleuses. L’extrait d’ortie n’est ni insecticide, ni engrais, ni désherbant.

Puisque la supercherie est avérée, partons sur du fumeux …

L’extrait d’ortie stimule les échanges entre le sol et la plante, ce qui se traduit par une meilleure croissance et un état sanitaire optimal… En pulvérisation foliaire, l’extrait d’ortie se comporte comme un anti-stress précieux

En fait, du vent …

Les phytostimulants reposent sur la théorie biodynamique qui consiste à dynamiser le lien entre la plante, le sol et le cosmos. Il y a celle de Rudolf Steiner qui s’appuie sur la Bible, et la plus récente dans l’esprit de l’homéopathie.

Bref, du foutage de gueule !

http://www.lejardinvivant.fr/2020/02/26/comparatif-urine-humaine-purin-dortie/#:~:text=%E2%86%92%20AZOTE%20%3A%20avantage%20urine.,%E2%86%92%20PHOSPHORE%20%3A%20avantage%20urine.&text=21%20kg%20de%20mati%C3%A8re%20s%C3%A8che,la%20bonne%20sant%C3%A9%20des%20plantes