Le feuilleton judiciaire qui oppose des riverains et une association à l’exploitant du parc éolien de Marville-Moutiers-Brûlé se poursuit en appel. Dans ses conclusions, le rapporteur public préconise un délai avant que la cour d’appel ne statue sur le fond.

L’association Danger de tempête sur le patrimoine rural et une trentaine de riverains ont demandé à la cour administrative d’appel de Nantes, le 10 septembre 2021, d’annuler le feu vert qui avait été donné par l’État, en mars 2016, au parc éolien de Marville-Moutiers-Brûlé, près de Dreux.

Depuis cinq ans, ces cinq éoliennes de 150 m de hauteur sont au cœur d’un âpre combat judiciaire, qui s’est poursuivi jusque devant le Conseil d’État, en septembre 2018. En février 2019, le tribunal administratif d’Orléans avait ainsi octroyé un sursis à l’exploitant, la société allemande Enertrag, pour lui permettre d’organiser une « enquête publique complémentaire en régularisation ».

Oui, certains se battent !

https://www.lechorepublicain.fr/marville-moutiers-brule-28500/actualites/parc-eolien-de-marville-moutiers-brule-le-rapporteur-preconise-un-delai_14013460/